top of page

Les coffee-reads avec V&S 

Happy anniversary to me! 🎉


Un an j’ai déjà un an dans ma vie d’entrepreneur. Malgré le fait que je n’ai commencé mes activités qu’en 2020 ce n’est que le 28 juillet 2022 que je me suis lancé dans cette aventure à temps plein. Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous faire un autre billet très personnel.


Un article dans lequel je partagerai mes pensées, mes craintes, mes souhaits.. un peu de tout, comme ça vient.

Avant d’y aller de mes apprentissages, je voulais commencer par la fin, par comment je me sens au bout de 365 jours.





Avant de donner ma démission, j’ai eu des gros coups de chaleur. J’avais un bon rôle et une promotion au bout des lèvres. Je travaillais dans une équipe talentueuse qui me faisait confiance, un gestionnaire qui croyait en mes capacités et pourtant..Pourtant je sentais un grand vide, beaucoup de tristesse et parfois même de la parfois détresse. Aujourd’hui un an plus tard, je me sens COMPLÈTE. À travers les hauts et les bas, cette montagne russe de chapitre professionnel est la vie parfaite pour moi.

Revenons au début, shall we ?

Avant de quitter mon emploi nous voulions continuer de grandir notre famille je me suis donc demandé si c’était le bon timing pour moi de quitter ce rôle qui me donnerait l’opportunité d’avoir un congé maternité et d’éviter bien des stress. Toutefois, nous (moi et ma douce moitié) en sommes arrivés à la conclusion que si l’on réfléchit comme ça, il y aura toujours quelque chose à entendre de plus. Ça commence par une naissance, ensuite un autre projet, de l’argent à économiser, et si et ça bref… les « excuses» ne cesseront jamais.


De plus, cela faisait déjà plusieurs mois que mon agonie avait commencé. Je sais que le mot est fort, mais c’est exactement comme ça que je me sentais, à l’agonie, prisonnière de ma propre vie. C’est un sentiment extrêmement difficile et ce ressenti a eu des répercussions physiques sur moi : Yoyo au niveau du poids, grande fatigue, irritabilité, sentiment de vide complet, mélancolie et j’en passe.


Ça m’a amené à réaliser que le moment parfait pour faire ce move, c’est le moment que je décide, le reste s’ajustera.


Mes apprentissages

Le fait de prendre la bonne décision n’élimine pas soudainement tous les doutes, les appréhensions, les peurs. Comme vous pouvez vous l’imaginer, cette nouvelle saison apporte son lot de bonheur, mais aussi dans le jeu de challenge.


Learning #1 Tu vas faire ce dans quoi l’on excelle, mais tout le reste aussi.

Depuis mes débuts, j’ai l’opportunité de faire ça dans quoi j’excelle et ça, c’est très gratifiant. Accompagner des clients pour leurs besoins RH, bâtir des formations sur mesure, faire de la création de contenu, faire du coaching de carrière, c’est mon quotidien c’est ce qui me nourrit. Toutefois avoir une entreprise (même à deux) nous force à faire des choses qui sont à côté de notre champ d’expertise premières. Bien sûr que si vous n’avez pas toutes les compétences pour effectuer quelque chose il y a toujours la possibilité d’aller chercher une aide extérieure. Toutefois lorsque l’on se lance en entrepreneuriat, réalistement et financièrement, l’on ne peut pas sous-traiter tout ce dans quoi nous ne sommes pas à l’aise, il faut se mettre les mains dans la « bouette » et apprendre.


Heureusement que pour moi, apprendre c’est le fun 90 % du temps, mais le 10 % remaining, je peux vous dire qu’il me tape sur les nerfs lol !


Learning #2 Le développement des affaires, ce n’est pas facile.


Il existe 100 façons de faire du développement des affaires, mais parait-il que la plus répandue et efficace sont les événements réseautages, souvent sous la forme de 5 à 7. Très rapidement nous nous sommes rendu compte que ce type d’événement apparemment porteur était un réel cauchemar pour nous (et ce n’est pas parce que nous n’avons pas essayé).


Nous nous sommes donc posé la question est-ce que l’on continue à


aller à ces événements que l’on déteste, mais qui peuvent être payants ou l’on se réalise en fonction de ce que l’on aime réellement, mais qui amènera une croissance plus lente de l’organisation. Les Go-getter que nous sommes vous laissez croire que nous avons choisi l’option 1, toutefois il a été très facile pour nous de décider de choisir la deuxième. On a appris qu’en faisant des choses qui sont à contre-courant de qui nous sommes vide complètement notre batterie et ne nous permet pas de faire avancer notre belle entreprise. (Moi qui sourit à un événement qui avait prit tout mon énergie LOL)


Nuance importante: il y a une différence entre faire des choses que l’on n’aime pas, mais qui sont nécessaires pour notre organisation et faire des choses qui sont à contre-courant de qui nous sommes réellement qui vont gruger toute notre énergie. Vous saurez faire la distinction en écoutant votre instinct.


Learning #3 Attention à notre amitié


C’est particulier parce que j’ai choisi de me lancer en affaires avec une des personnes les plus importantes dans ma vie et c’est un grand risque.


Même si cela ce passe très bien, c’est une portion que je ne prends (et prendrait) pas pour acquis. Je crois que ce qui aide à toujours conserver une belle relation d’affaire et amicale est le fait que je place cette personne en haute estime et que nous avons une éthique de travail extrêmement similaire. Don’t get me wrong… il y a des moments où la tension est plus grande et il nous arrive d’avoir des différends c’est normal.. Toutefois, nos habiletés de communications et le fait d’avoir une vision commune très claire nous permettent de ne pas avoir de conflit.


Learning #4 Sans un support system fort c’est simplement impossible


Ce n’est pas tant un apprentissage, car je connais la puissance qu’apporte un entourage incroyable. Toutefois les 12 derniers mois en renforcer X 100000000000000 cette prémisse. Plusieurs personnes me soutiennent, mais sans une bien particulière ce projet entrepreneurial serait simplement impossible.


[Même s’il connaît son importance dans ma vie, lorsqu’il lira cette partie, il rougira certainement LOL]


Ma mari est DE LOIN la personne qui rend cette aventure possible.

Non seulement pour son support moral, mais plus particulièrement pour toutes les actions concrètes qu’il fait qui me permet de pouvoir mettre sur pied ce beau projet de vie. Que ce soit de prendre ses pauses du travail pour bercer la petite que j’avance un peu. De me comprendre dans mes jours difficiles, de vouloir mon succès professionnel autant que moi. D’être présent POUR VRAI.


Je ne croyais déjà pas au self-made, mais cette dernière année renforce le fait que ce concept est simplement farfelu.


Baby, thank you for everything, for real for real















(Simply us)


ET la suite maintenant....


La suite s’annonce extrêmement belle et rayonnante. Nous avons de beaux mandats en cours et nous souhaitons développer notre notoriété dans le grand Montréal, puis dans le reste du Québec. Pour ce faire, nous devrons nous mettre out there et bosser dure, rien qui ne nous fasse peur.


Au final, ma grande leçon de la dernière année – DO IT, you'll figure out the details afterwards! Alors à toi qui hésites, VAS-Y prend le risque de miser sur toi, ton expertise, tes compétences… pas très loin il y a la carrière que tu mérites.

N’oublie pas que la vie c’est un long et beau voyage.. profitez de chacune des escales!





P.S. J’ai un mini service à te demander. Si tu t’ai rendue jusqu’ici c’est que tu crois, toi aussi, un peu en moi et cette belle aventure. Une chose qui m’aiderait énormément est de simplement devenir mon sponsor.


Un sponsor c’est une personne qui parle positivement de toi lorsque tu n’es pas dans la pièce. Si tu vois une opportunité d’affaires qui est dans les cordes de V&S, n’hésite pas à parler de nous et l’on se charge du reste. :)


P.S.2. : Tu es awesome, MERCI !!


Sonia Kwemi,

Toujours ici, pour vous.



Comments


Envie de lire sur un sujet en particulier? Partagez vos idées avec nous! 

bottom of page