top of page

Les coffee-reads avec V&S 

À toi chère maman qui travaille...



Depuis ma tendre enfance, j’ai des modèles solides qui ont forgé la femme que je suis aujourd’hui. J’ai grandi avec une mère (très) travaillante qui arrivait, de ma perceptive d’enfant, à avoir un si bel équilibre entre sa vie personnelle, familiale et professionnelle… tout semblait si facile. Que ce soit entre ses études, les sorties avec parc avec notre fratrie de 4 ou lorsqu’il fallait jongler entre les projets professionnels… cette superwoman elle semblait toujours y arriver. Ce n’est que très tard, vers la mi-vingtaine, que j’ai compris à quel point parfois ma mère était souvent débordée et jonglait, tant bien que mal pour conserver ce fameux équilibre. Cette réalisation s’en ait suivie de longues et belles discussions enrichissantes qui me permettent aujourd’hui de mieux comprendre et jongler dans ma vie de maman, épouse et entrepreneure. J’ai donc décidé pour ce billet, de vous partager des petites tranches de vie qui, je l’espère, vous permettront de grandir et de vous rassurer que vous n’êtes pas folle, c’est vraiment toffffff des fois.



Du plus loin que je me souvienne, j’ai aussi toujours voulu être maman et donc lorsque nous sommes passés d’une famille de 2 à 3 en janvier 2020, c’était le début d’une très belle aventure pour nous. Toutefois, rapidement durant mon congé maternité, je me suis surprise en rêvasser de retourner au travail malgré tout l’amour et la joie que j’avais d’avoir mon fils avec moi 24/7. J’ai le privilège d’être accompagné d’un partenaire qui me supporte dans toutes mes aventures professionnelles et donc pour lui c’était sans surprise que je voulais reprendre le travail. C’est donc quelques mois après la naissance de mon bébé que j’ai recommencé à temps partiel puis quelques jours avant son premier anniversaire à temps plein.


C’est à mon retour à temps plein en présentiel que j’ai réalisé que je ne parvenais pas à avoir un équilibre comme je l’imaginais… tu sais la maison toujours propre, le repas fait, les vêtements pliés et la bonne humeur. Tout ça pour 17h tapant ! Comment j’allais faire pour être performante au bureau et à la maison ? Je devais trouver une solution ! Ce modèle très clairement n’était plus pour moi.. mais ça, je le savais depuis un bon moment, c’est simplement que là, ma petite voix intérieure n’était plus en train de chuchoter, mais me criait HAUT ET FORT ce qu’elle voulait, ce qu’elle savait qui était bien pour moi.


Cette réalisation m’a donc forcée à mettre en place un plan à moyen terme qui me permettrait de faire un virage à 180 degrés pour ma carrière. C’est ainsi qu’en avril 2022, je me donnais 1 an pour faire cette transition .. Celle-ci aura finalement lieu en mai 2023 à mon plus grand bonheur.


Dans un autre contexte, je pourrais vous partager en détail mon plan de match qui m’a permis de pouvoir, avec succès, y arriver. Ça vous dirait ?

D’ici à ce que ça arrive, j’aimerais quand même partager certains beaux apprentissages ; les premiers s'adressent à toi chère maman qui travaille à l’extérieur de la maison et les suivants seront adressés aux entreprises ; je sais qu’ensemble l’on peut faire encore mieux.


À toi chère mère…

La plus grande erreur que tu pourrais faire pour toi et ta famille est de te comparer. Chaque mère vit sa réalité de manière distincte et bien différente. Chaque mère éprouve des facilités dans certains domaines qui pour une autre est beaucoup plus complexes voir cauchemardesque. Un exemple typique est les tâches ménagères ; encore aujourd’hui, les femmes sont toujours responsables de la majorité des tâches ménagères à la maison. Même si 83 % d’entres-elles sont satisfaites avec cette répartition (moi la première !), tu fais peut-être partie du 17 % qui s’en réjouit moins. Il ne suffirait donc que d’une discussion avec une collègue ou une amie pour penser que tu es le problème. Cette comparaison n’a que pour effet d’augmenter ton mal-être et malheureusement n’apporte absolument aucune solution. Nous ne nous rappellerons jamais assez, nous vivons des réalités complètement différentes et si cet élément de ta vie était plus complexe il y en a tellement d’autres qui sont probablement plus simples.

Et si rien n’est simple, si tu as l’impression de ne pas voir le bout.. c’est aussi correct. Donne-toi du temps, tu vas trouver ton équilibre (et si tu as besoin de soutien à voir le bout, écris-moi)


Autre tranche de vie | Quand je suis revenue à temps plein de mon premier congé de maternité je me souviens à quel point je me sentais dépassée par presque la moindre des tâches. Ayant l’habitude d’être une overachiever et overperformer je me suis rapidement rendu compte que ce rythme ne fonctionnerait plus. La réalité est que ce n’est pas que la maternité avait eu des effets négatifs sur mes capacités, c’est simplement que le nombre de choses à laquelle j’avais à penser était plus grand. L’espace mental que prenait ma vie de mère avait empiété sur de mon travail, je devais ajuster les cartes de mon jeu pour retrouver mon équilibre.


Now don’t get fooled, même si aujourd’hui j’en parle extrêmement sereinement, je peux vous dire qu’il y a plusieurs moments j’ai failli faire craquer (thank you to my support system for ALWAYS being there). Je voyais ma liste de projets, les mandats dans mon fichier Excel passer de vert au jaune puis rouge sans trop comprendre pourquoi je n’étais plus en mesure de garder le rythme. Le jour où j’en ai réellement pris conscience qu’il fallait impérativement que je me réajuste pour éviter l’épuisement complet, j’ai été en mesure de pouvoir faire un tri intelligent et adéquat de ce que je pouvais prendre.


À toi chère mère, soit indulgente avec toi-même, tu es bonne et capable de tout ce que tu veux, simplement pas en même temps. La patience, l’adaptation et la santé doivent rester au cœur de ces beaux objectifs.


À toi cher employeur…


Prends les devants pour vrai de vrai.



Il y a une réalité qui ne ment pas pour toutes les mamans, c’est le besoin de ressource qui nous permettra d’arriver à un équilibre. Une partie de ce support peut se matérialiser par de l’aide au niveau psychologique, financier, physique ou autre. Je me suis amusé à réfléchir à une liste de choses dont j’aurais aimé recevoir qui sont accessibles et réalistes pour plusieurs entreprises.

  1. Une soirée de gardiennage ; question que le couple puisse se retrouver et/ou passée un moment à souffler sans inquiétude

  2. Une aide-ménagère ; tout le monde veut un chez-soi propre et de l’aide est de l’or en barre

  3. Une réévaluation des mandats à accomplir et des échéances à atteindre ; ouiiiiiiiiiii, ça va devoir changer.

  4. Du coaching parental ; il est où le livre pour savoir comment être un bon parent sans remords? Il n’existe malheureusement pas, mais des professionnels pour te supporter dans cette belle aventure oui !

  5. Du support psychologique ; post-partum dépression is no joke!

  6. Une discussion conviviale sur comment je me sens par rapport à mon rôle de mère et mon actuel ;

  7. Un retour progressif

  8. Des boîtes de repas facile à préparer de type Cook it ; SVP

Simplement pousser la nouvelle maman à se référer au PAEF n’est pas suffisant. Prenez le temps d’avoir une réelle discussion avec elle pour comprendre leurs besoins et où elle se situe psychologiquement. Ayant l’esprit clair et connaissant votre employée, je suis certaine qu’un gestionnaire soucieux d’avoir une équipe en santé trouvera les mots pour avoir une discussion.




En cette journée de la fête des mères, je te lève mon chapeau. Tu fais un travail INCROYABLE pour ta famille et même si ce n’est pas toujours facile, souviens-toi que pour nos beaux enfants, la seule chose qui est importante, c’est les rires échangés avec eux.


Sonia xox

sonia@vsservicesconseils.com




Comentarios


Envie de lire sur un sujet en particulier? Partagez vos idées avec nous! 

bottom of page