top of page

Les coffee-reads avec V&S 

3 impacts directs de la baisse de motivation de son équipe

Nous sommes au retour de la semaine de relâche et vous vous dites «Youpi» le moral sera certainement bon après une belle semaine de repos pour certains. Pourtant, lors de votre première rencontre de groupe vous remarquez que les membres de votre équipe ont la mine basse….Très basse. La démotivation d’y il a quelques jours est malheureusement toujours là Peut-être ont-ils encore besoin de quelques semaines ? Après tout, les journées qui commencent à être de plus en plus longues niveau soleil, ça aidera certainement et après tout avec la pile de travail, the show must go on !


Si c’est ce que vous vous dites, je vous comprends, mais connaissez-vous les réels impacts de la démotivation de votre équipe ? En voici trois importants.


#1 Diminution de la qualité du travail et/ou du produit


Lorsque l’on est démotivé, on a tendance à être moins vigilant et créatif ce qui peut créer plus d’erreurs au niveau de la production d’un produit et la diminution de la qualité du travail que l’on effectue. La baisse de motivation à aussi un impact sur notre engagement et donc notre prépondérance à être créatif et innovant dans notre milieu. Tout le contraire que ce que l’on souhaite !


#2 L’effet de la pomme pourrie


Avez-vous déjà eu une pomme pourrie dans un panier de très bons fruits ? Au début cela n’a pas d’impact, mais après quelques jours, les bons fruits sont contaminés et vous perdez tout le bon panier. Un employé qui arrive au travail de reculons ou qui traîne les pieds finira par avoir un impact sur ses pairs et cela pourrait rapidement mener à une démotivation généralisée.


Il est donc essentiel de prendre des actions concrètes, personnalisées et sensibles auprès de ses collaborateurs démotivés.

#3 Hausse du taux de roulement.


Est-ce que vous aimeriez travailler à moyen à long terme dans une équipe où le l’ambiance est morose, sombre ou négative ? Bien sûr que non.. et vos employés c’est pareil! La démotivation aura un impact négatif sur les départs de votre équipe en commençant par vos meilleurs talents.


De plus, saviez-vous que le départ de l’employé coûte entre 50 à 200 % de son salaire annuel? Dans un contexte économique actuel avec la pénurie de main-d’œuvre que l’on connaît, la dernière chose que l’on souhaite s’est augmentée son taux de roulement.

Je vous rassure la motivation n’est pas en constante croissance, elle fluctuent en fonction des périodes, des projets de votre organisation et de la vie personnelle de vos employés. Votre travail en tant que gestionnaire n’est donc pas d’essayer de garder la motivation à son meilleur toute l’année, mais de mettre en place des actions concrètes afin de s’assurer que lorsque celle-ci diminue vous êtes en mesure de comprendre la dynamique actuelle et agir positivement en conséquence.



P.S.

Un plan d’action ne nécessite pas toujours un grand budget et des dizaines d’heures de travail, plusieurs actions concrètes (et peu ou pas coûteuses) peuvent être mises en place dans votre milieu.


Alors est-ce que c’est bien vous donne la motivation nécessaire pour mettre des actions en place ?



Sonia Kwemi, Cheffe Ressources humaine & Médiatrice


Commentaires


Envie de lire sur un sujet en particulier? Partagez vos idées avec nous! 

bottom of page